INNOVER PAR LA CONTRAINTE

You don't need us... You need success ! > #joinYDNU  > INNOVER PAR LA CONTRAINTE
Photo

INNOVER PAR LA CONTRAINTE

« Quiconque désire faire deux pas dans le noir doit bel et bien se convaincre que la difficulté est inhérente à l’aventure. Sortir de sa zone de confort, c’est obligatoirement se voir confronté à des problèmes ». – Eric Bellion, fondateur de COMMEUNSEULHOMME.

C’est avec ces mots bien ancrés dans nos têtes que nous avons bâti You Don’t Need Us. Le processus de création d’une startup telle que la nôtre – fondée avant tout pour casser les codes du Consulting – est une épreuve hasardeuse et sans merci… Mais c’est bien la difficulté de cette aventure qui nous pousse à emprunter de nouveaux chemins, nous force à débroussailler les pistes de l’inconnu et, ainsi, nous mène vers le butin !

Ce sont les obstacles que l’on rencontre qui nous permettent de trouver de nouvelles solutions et qui nous encouragent à innover.

Adopter un état d’esprit pionnier

Une vie sans obstacles, sans difficultés inédites, sans contraintes inattendues, ça n’existe pas. Nous le savons tous, mais nous avons encore tendance à vouloir baisser les bras ou à déplorer un mauvais karma dès le premier coup dur. Notre tout premier réflexe, c’est de se demander « pourquoi moi ? », ce qui nous traîne alors dans une spirale de doutes et de pensées négatives, énergivore et contre-productive.

« C’est en acceptant la contrainte comme un tremplin plutôt qu’une barrière que l’on se forge un état d’esprit pionnier. L’autre est souvent la plus grosse contrainte

Si ce réflexe est tout à fait humain, il est possible de réprimer cette nature défaitiste en reparamétrant notre mode de pensées et d’action pour transformer le « pourquoi moi ? » en « comment puis-je m’en sortir ? ». Il s’agit là d’acquérir un état d’esprit pionnier, conscient des difficultés à venir, prêt à affronter les aléas inhérents à nos vies personnelle et professionnelle, capable de faire de chaque contrainte une opportunité d’innover. « Quand on saute dans l’inconnu en pleine conscience, on ne doit jamais oublier qu’on va consacrer beaucoup de temps à s’extirper de la difficulté ! », confie Eric. « ‘La liberté, c’est la faculté de choisir ses contraintes’, avait coutume de dire le comédien Jean-Louis Barrault. Or, c’est sous la contrainte que naissent souvent les solutions les plus innovantes. Parce que celui qui est confronté à un problème n’a pas le choix : s’il veut s’en sortir, il lui faut impérativement faire preuve de l’esprit pionnier qui lui permettra d’imaginer une solution. »

Mettre les troupes à l’épreuve…

Tels Eric et son mouvement COMMEUNSEUHOMME, cet état d’esprit pionnier est l’une des premières caractéristiques que l’on cherche chez ceux qui veulent nous rejoindre. Nous partageons même l’intime conviction qu’il devrait être un facteur décisif de recrutement… Surtout à notre échelle de jeune pousse.

En effet, nous avons besoin de savoir que nous pouvons poursuivre l’aventure YDNU et nous lancer dans des projets inédits aux côtés de nos nouvelles recrues, avec confiance et bienveillance. Nous devons nous assurer qu’ils soient tout autant prêts que nous à braver l’inconnu et les difficultés, voire parfois même embrasser l’échec – une chose peu facile à faire et encore peu encouragée dans le monde de l’entreprise actuel, où les collaborateurs sont souvent bridés par peur du risque.

Pour détecter cet engagement, cette étincelle chez le candidat, nous devons appréhender le recrutement différemment. Nous voulons des aventuriers, non des profils qui cochent parfaitement les cases d’une grille classique de RH. Nous devons donc les mettre à l’épreuve dès leurs premiers pas, les pousser hors de leur confort afin de tester leurs aptitudes en situation difficile.  « La période d’essai constitue un moment essentiel, que les recruteurs mettent selon moi insuffisamment à profit », confie Eric dans une tribune. « Pour le manager, c’est le meilleur moyen d’éprouver la capacité du candidat à tenter de résoudre les problèmes auxquels il est confronté. Et pour le candidat, c’est une façon de vérifier que son manager cultive lui-même cet état d’esprit pionnier. Et que, en conséquence, il peut avoir confiance en lui. »

… Et les motiver

Notre rôle chez YDNU, en tant que communauté, c’est donc de vous donner la liberté de prendre des chemins de traverses et la place pour penser autrement. C’est aussi de vous rappeler que la difficulté est inhérente à toute aventure et de vous motiver face aux obstacles. Nous mettons un point d’honneur à aider chacun de nos membres à imaginer la suite, à se préparer pour la prochaine virée vers l’inconnu, à transformer chaque contrainte en opportunité de grandir.

You Don’t Need Us

Photo d’illustration : © Jared Erondu