Notre année 2019 : le résumé

You Don't Need Us > #joinYDNU  > Notre année 2019 : le résumé
Photo

Notre année 2019 : le résumé

2019 fut une année riche en réflexion, en quête d’harmonie et en événements pour la communauté You Don’t Need Us. Nous avons donc pensé bon de faire le point pour se remémorer, mais aussi pour savoir où aller, ensemble.

Pour YDNU, l’an 2019 a commencé aux côtés d’Eric Bellion, le skipper fondateur du mouvement COMMEUNSEULHOMME avec lequel nous sommes partenaires depuis près d’un an et demi. Avec son équipe, Eric parcourt le monde à la recherche de l’harmonie et prône la confiance entre les hommes, encourageant entre autres les entreprises à oser la différence, innover même sous la contrainte et célébrer chaque succès, petit ou grand.

banniere-ydnuxc1sh2

En Octobre 2018, nous embarquions avec quatre étudiants de l’école 42 à bord de la goélette d’Eric pour discuter des usages de l’IA dans les processus de recrutement.

Notre collaboration avec Eric nous a permis de rassembler notre communauté pour travailler autour de ces valeurs qui nous tiennent tant à cœur. Nous avons d’ailleurs pu célébrer ce partenariat et conforter notre quête d’harmonie lors d’une journée Saint Malo, où notre ami l’explorateur se préparait pour courir la Route du rhum. Un petit périple nécessaire, copieux en discussion sur ce que représentait la communauté YDNU et sur le chemin qu’elle souhaitait emprunter par la suite.

À Saint-Malo, avec l’équipe de COMMEUNSEULHOMME.

Une envie de se retrouver

Telle une bouffée d’air frais et de joie, cette première réunion de l’année nous a donné l’envie de nous retrouver encore, de renouveler cette expérience si unifiante. Nous avions envie d’échanger plus amplement sur nos ressentis, nos challenges individuels, nos objectifs communs. Et c’est un peu ce qu’on a pu faire à travers les interviews écrites des membres de notre communauté. Sans se voir, nous avons tous pu explorer le monde de l’autre et découvrir son parcours et sa personnalité. Avec l’interview de l’anthropologue Elodie Perreau, nous avons d’ailleurs appris l’importance de la ritualisation, ce concept que l’on désirait tant : un partage régulier des missions et des retours d’expérience et l’organisation de réunions fréquentes visant à rassembler la communauté. « Une fois par mois ou même une fois par trimestre, il faudrait consacrer une demi-journée pour parler des projets et mettre en place un lieu de partage », explique l’experte, « cette ritualisation est très importante pour une communauté. Elle permet de se connaître, de partager des infos et c’est tout simplement une pratique cohérente avec les valeurs de YDNU. Elle crée notamment un sentiment d’appartenance et c’est ce qui fait que les gens restent. C’est aussi important pour les clients de voir que la communauté met du cœur à rassembler ses membres ».

Un City Tour plus tard

Malgré notre volonté de se rassembler, la vie de jeune entreprise s’est avérée corsée par moments. Des membres nous ont quittés, d’autres nous ont rejoints, quelques projets d’ampleurs ont pris beaucoup de notre temps… Il n’a pas été facile de tous se retrouver régulièrement. Toutefois, nous avons réussi à au moins se retrouver pour notre City Tour en bus, au mois de juillet. L’occasion de parler d’harmonie, de vulnérabilité et d’innovation, et l’opportunité pour les nouveaux arrivants de rencontrer Eric ainsi que trois de nos clients. Beaucoup de nos membres ont répondu à l’appel malgré la canicule qui frappait cette fin d’après-midi, et heureusement pour eux ! S’ils n’avaient pas embarqué avec nous, ils auraient manqué le champagne, les petits-fours… mais aussi les quizz d’équipe et les speechs de nos invités. Cet événement fut en tout cas une belle célébration de notre cheminement, de notre travail passionné auprès des PME qui ont fait appel à notre expertise.

Photo

À bord du City Tour, en juillet.

Suite au City Tour, nous nous sommes retrouvé encore une fois à la rentrée afin de discuter du sens de notre communauté. L’idée était de recueillir les témoignages de nos membres sur ce que YDNU représente pour eux, ce que nous devrions améliorer, mettre en place ou accentuer. Cette réunion a d’ailleurs été l’occasion d’inviter une consultante extérieure à la communauté et de travailler avec Elodie sur les objectifs et valeurs qui nous lient tous ensemble.

Puis nous avons participé à quelques événements centrés autour des TPE et PME, tel que le salon Impact PME de début Novembre où l’on a pu constater une belle énergie de la part des entreprises participants mais aussi observer l’omniprésence de la question du Digital sur les sujets métier, business ou encore RH des petites entreprises. Nous avons également pu discuter du sort des PME face au Digital avec l’ex-secrétaire d’Etat au Numérique et initiateur de la plateforme France Num Mounir Mahjoubi.

Yanniss avec Mounir Mahjoubi au salon Impact PME, en novembre.

Sur ce, 2019 fut une année dont nous sommes fiers et même heureux. Les différents enseignements que nous avons eu la chance d’en tirer nous servirons bel et bien en 2020. La confiance que nous accordons à nos experts, l’éveil de notre vulnérabilité et notre désire d’atteindre la performance durable sont plus que jamais renforcés. Nous sommes convaincus que notre communauté détient toutes les clés nécessaires pour aider au mieux les PME françaises dans leur transformation digitale en 2020, mais aussi et surtout pour les autres années à venir !